Ce qu’elles font souffrir, les douleurs articulaires ! Observées fréquemment chez les seniors, elles peuvent néanmoins toucher tous les âges.

Arthrose, arthrite ou autres maladies rhumatismales ?
Toutes les douleurs articulaires ne sont pas de l’arthrose. Un diagnostic médical est primordial.

Que peut on faire pour soulager? Voici quelques « bons plans »:

Les médicaments
Pour soulager la douleur, le traitement de première intention et pouvant être obtenu sans ordonnance est le paracétamol. L’ibuprofène au dosage de 400 mg, comme les autres antiinflammatoires disponibles avec ou sans prescription, est indiqué en seconde intention ou pour le traitement des poussées congestives de l’arthrose.

Bougez !
L’activité physique est recommandée mais attention, il faut choisir un sport adapté, qui n’entraîne pas une hypersollicitation de l’articulation touchée. Le vélo ou la natation sont recommandés, puisqu’ils permettent de soulager les articulations du poids du corps.
Après un effort, si une articulation est douloureuse, il est possible d’appliquer une poche de froid pendant 15 à 20 minutes.

Canne
L’utilisation d’une canne est recommandée dans le cas d’arthrose du genou ou de la hanche. Mais attention à bien l’utiliser. Qu’il s’agisse d’une canne anglaise ou d’une canne simple, celle-ci doit être portée du côté opposé au côté malade, afin que ce soit elle qui porte le patient et non l’inverse.

Les compléments alimentaires
De nombreux compléments alimentaires sont aujourd’hui commercialisés, pourvus d’allégations du type protection du cartilage, amélioration de la souplesse des articulations et soulagement de la gêne articulaire. La chondroïtine et la glucosamine sont les chefs de file de ces compléments. Glucosamine et chondroïtine sulfate sont très souvent associées dans une même présentation. On y retrouve également le Méthyl sulfonyle méthane (MSM), substance contenant du soufre.

L’homéopathie
Les douleurs articulaires peuvent être soulagées par l’homéopathie. Le médicament principal est Rhus toxicodendron, notamment quand les douleurs sont la conséquence d’un surmenage physique.

Aromathérapie, phytothérapie et oligothérapie
L’utilisation d’huiles essentielles (basilic exotique et gaulthérie par exemple) en massage peut soulager les douleurs arthrosiques. Parmi les huiles essentielles antalgiques, on citera également la menthe poivrée (feuille), le giroflier (bouton floral) ou encore la lavande (fleur).
En phytothérapie, les racines d’Harpagophytum procumbens, l’écorce de saule blanc ou encore la tige de bambou entrent dans la composition de nombreuses spécialités. Le prêle, la reine des prés et le cassis sont également réputés pour soulager les douleurs articulaires.

Advertisements