On le sait, fumer nuit gravement à la santé. Manger peu de fruits et de légumes n’est pas non plus très bon pour le corps. Tout comme pratiquer moins de deux heures d’exercice physique par semaine, ou boire plus de trois verres d’alcool par jour pour les hommes et deux pour les femmes. Et les individus qui cumulent ces quatre facteurs de risque ont du mouron à ce faire. Selon une récente étude norvégienne, leur combinaison triple carrément la probabilité de décéder d’une maladie cardiovasculaire ou d’un cancer. Les chercheurs norvégiens ont même évalué que ces personnes ont une espérance de vie écourtée de 12 ans par rapport à celles qui ne fument pas, ne boivent pas, mangent sainement et font du sport. Aussi, concluent-ils, « élaborer des méthodes plus efficaces pour promouvoir un régime alimentaire et un mode de vie sain dans la population devrait être une priorité importante de la politique de santé publique ». Le ministre de la Santé brésilien n’a pas attendu les résultats de cette étude pour agir. Sa recette pour combattre l’apparition de maladies chroniques chez ses concitoyens : le « sport en chambre ». À l’occasion du lancement d’une campagne contre l’hypertension artérielle, il a répété qu’il fallait « faire des exercices, marcher, danser et faire l’amour protégé ». Un message de prévention simple, mais qui promet d’être efficace.

Advertisements